Aides aux travaux : la qualification RGE est obligatoire pour l’installation d’émetteurs électriques et de VMC depuis le 1er janvier 2021


Mardi
16 mars 2021

Depuis le 1er janvier 2021, les professionnels intervenant pour installer des appareils de chauffage électrique et des VMC doivent détenir la qualification RGE pour que leurs clients puissent bénéficier des aides financières pour la réalisation de travaux.

La qualification RGE est donc un élément conditionnant l’attribution des aides attribuées dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, comme les CEE et MaPrimeRénov’.

 

Concernant les émetteurs électriques

 

La mention RGE est désormais obligatoire pour permettre aux électriciens de faire bénéficier à leurs clients des aides aux travaux proposées.

 

Cette évolution concerne l’installation des équipements d’émetteur électrique à régulation électronique à fonctions avancées (Label NF Electricité Performance 3* œil ou équivalent).

  • Chauffage électrique direct par convecteurs, radiateurs, aérothermes, ventilo-convecteurs ou accumulateurs ;
  • Chauffage électrique rayonnant par modules, cassettes ou trames déroulées ;
  • Chauffage électrique base plus appoint avec câbles enrobés ou plancher rayonnant direct ;
  • Chauffage faisant appel à deux énergies, dont l’électricité ;
  • Systèmes électriques et/ou électroniques destinés à la protection, à la commande, au contrôle, à la surveillance et à la gestion des installations et équipements cités ci-dessus.

 

Concernant les VMC

 

Dans la même optique, le remplacement de la ventilation fait partie des travaux éligibles aux aides.

Précision importante, les VMC simple et double flux sont concernées :

  • Ventilation mécanique contrôlée à double flux autoréglable ou modulée
  • Ventilation mécanique contrôlée simple flux hygroréglable
  • Ventilation hybride hygroréglable

 



Partager cet article sur les réseaux sociaux